Du 15 au 18 juillet 2012 la Commission Mixte Parlementaire Union Européenne-Maroc s’est réunie à Rabat afin de planifier le programme de travail des prochains
mois. Les thématiques abordées étaient les suivantes :

  • Les réformes institutionnelles en cours au Maroc
  • Les relations UE-Maroc dans les domaines de la pêche, de l’agriculture, de l’énergie et du transport.
  • Le processus d’intégration régional.
  • L’actualité internationale, avec notamment l’évolution de la situation dans la région du Sahel.

Karim Zéribi, député européen du Grand Sud-Est siégeant à l’Assemblée Parlementaire pour la Méditerranée et élu de Marseille faisait partie de cette délégation coprésidée par M. Abderahim Atmoun du côté marocain et
M. Pier-Antonio Panzeri pour l’Union Européenne.
Karim Zéribi a rencontré et échangé tour à tour avec le chef du Gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, le ministre des Affaires étrangères, M. Saad Dine El Otmani et le président de la chambre des représentants, M. Karim Ghellab, mais également avec le Président du Sénat marocain M. Mohamed Cheikh Biadillah. A l’issue de ces rencontres et des réunions de travail entre parlementaires marocains et européens, M. Zéribi s’est exprimé en ces termes : “Le Maroc a engagé des réformes politiques qui vont dans le bon sens. Celles-ci renforcent la démocratie mais également la reconnaissance de la société civile marocaine. Je constate que malgré la crise, ce pays poursuit d’importants efforts dans de grands projets d’investissements. Ces derniers ont pour but de servir de tremplins économiques pour la région, mais aussi de lutter contre le chômage de masse qui touche la jeunesse. De ce déplacement, que je qualifierai de positif, je retiens deux grands enjeux pour l’Union Européenne et le Maroc au cours des prochains mois. Le premier concerne notre capacité à porter une vision commune d’une intégration régionale réussie autour de l’Union d’un Grand Maghreb. Le second concerne la coopération qu’il faut poursuivre et renforcer entre l’Union Européenne et les pays du Maghreb. Une coopération basée sur le respect mutuel mais aussi sur l’action concrète et le partage de valeurs communes. L’important à mes yeux consiste à donner une perspective pour la jeunesse qui constitue l’avenir des deux rives de la Méditerranée.”

 

Jean Roatta – Abdelilah Benkirane – Karim Zéribi

Share This