Elu-e-s des territoires de Marseille, Aix, Aubagne, Etang de Berre, nous connaissons les diverses raisons qui handicapent le développement durable de nos territoires : le chômage, la pollution, la congestion routière, la fracture villes riches/villes pauvres…

Les habitants de ce territoire vivent au quotidien la métropole (emploi, logement, soins, commerces, loisirs, dans des lieux différents…) et en subissent les faiblesses d’organisation et de répartition.

Que d’argent public gaspillé par manque de coordination, de mutualisation de nos politiques, comme le montrent l’échec récent du syndicat mixte des transports des Bouches-du-Rhône, les difficultés de gouvernance de Marseille Provence 2013 ou la laborieuse élaboration du Parc national des Calanques !

Oui, nous avons besoin d’une force et d’une synergie communes qui doivent s’appuyer sur un projet fédérateur, dans le sens d’une transition sociale et écologique !

La métropole est la réponse, certes ! Mais quelle métropole ?

  • Une métropole de projets qui obtienne des résultats concrets pour nos concitoyens, autour de plusieurs défis majeurs, notamment :
    • Transport : la mise en place d’un réseau de transport efficace et performant (RER métropolitain, intermodalité) ; 
    • Emploi : Stratégie de développement économique menée en coordination avec l’Etat et une Région chef de file, pour créer de nouveaux emplois dans des filières durables et avec des formations de qualité, en permettant aux habitants de bénéficier des nouveaux emplois créés ; 
    • Grand Port Marseille / Fos : l’aménagement et le développement du Port, qui profite à l’ensemble du bassin de vie métropolitain ; 
    • Logement : un plan contre la crise du logement, avec des actions de rénovation urbaine et un rééquilibrage du logement social ; 
    • Déchets : un soutien réel aux filières de tri-recyclage pour sortir du tout-incinérateur (incinérateur de Fos) ;
    • Environnement/Aménagement : une meilleure gestion du foncier, des terres agricoles et des ressources naturelles.
  • Une métropole des citoyens, qui revivifie la démocratie, avec une élection au suffrage universel direct dès 2014, à la proportionnelle dans une circonscription unique, et un conseil de développement qui permette l’expression de la société civile
  • Une métropole à large périmètre, multipolaire et solidaire, avec maintien des communes, respect des territoires et de leur identité, décision partagée, disparition des intercommunalités existantes et du Conseil général des Bouches-du-Rhône, redistribution progressive des compétences et moyens du Conseil général des Bouches-du-Rhône entre la Région et la Métropole
  • Une métropole aux moyens financiers renforcés : réforme de la fiscalité locale, encouragement financier à la mutualisation et à l’égalité des territoires
  • Une métropole qui ne se substitue pas à une Région stratège dotée de compétences et pouvoirs renforcés, capable de coordonner et non de mettre en concurrence les différents territoires de notre région. Évitons la concurrence entre une « Europe des métropoles » et une « Europe des Régions ».

Pour nous, écologistes et régionalistes, agir pour l’intérêt général doit être la motivation commune. Ensemble, dans le respect de nos différences et la valorisation de nos spécificités, nous pouvons être plus efficaces.

Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les parlementaires, Mesdames et Messieurs les élus des collectivités locales, osez la métropole des citoyens !

Share This