(Ce week-end, Karim ZERIBI a été accueilli par les commerçants du marché aux puces)

Fort de ces 300 commerçants le marché aux puces est un poumon économique pour Marseille Nord.

Pourtant, Karim ZERIBI pense qu’il est urgent de s’attaquer aux problèmes de propreté, de sécurité et de stationnement sur ce marché qui doit se développer autour de deux axes forts : la culture Provençale et la culture Orientale.

Ce site peut devenir une attractivité européenne car Marseille possède les atouts pour réussir le mélange harmonieux entre la Provence et la Méditerranée !

Il faut travailler avec les commerçants, les aider, leur demander leur avis et créer avec eux les conditions de la réussite.
Ce grand marché Provençal et Oriental est un projet économique, social et culturel.

Un beau défi en perspective !

 

Share This