De retour d’Athènes je suis allé soutenir Stéphane Gatignon, le maire de Sevran, qui a débuté vendredi une grève de la faim pour alerter sur la situation financière de sa commune.

En effet, maire de Sevran, une des villes les plus pauvres de France, S. Gatignon interpelle depuis des mois les pouvoirs en place, celui de Nicolas Sarkozy hier et celui de François Hollande aujourd’hui pour plus de justice territoriale.

Il est en effet injuste de constater que les inégalités entre certaines communes et départements se creusent au regard du potentiel économique et de la sociologie de la population qui font l’assiette fiscale et donc les recettes de nos collectivités.

l y a bien la DSU (dotation de solidarité urbaine) qui est versée aux communes en difficultés mais cette dotation n’a cessé de baisser alors que les attentes qui relèvent de la vie quotidiennes augmentent et restent à la charge des collectivités locales et territoriales. Après avoir pris des nouvelles de l’état de santé de Stéphane Gatignon j’ai échangé avec lui sur la réaction du gouvernement suite à son mode d’interpellation.

Alors qu’il y a quelques semaines encore il était impossible et impensable selon certains ministres et hauts- fonctionnaires d’augmenter la DSU pour les territoires ruraux et urbains en grandes difficultés voilà qu’hier, après les visites de Valls et Bartolone l’assemblée nationale examinera ce mardi un amendement permettant de faire passer la DSU de 160 à 360 millions d’euros…Quand on vous dit qu’avec de la volonté politique il est possible de dégager des marges de manœuvres dans ce contexte d’austérité généralise….

Bravo Stéphane pour ton combat même si c’est un peu lamentable de devoir faire une grève de la faim pour être entendu au Palais lorsqu’on est maire…nous sommes en 1789 ou en 2012 !

Share This